film loup wall street

Le Loup de Wall Street : est-ce une histoire vraie ?

Culture

Récit autobiographique ou fantasme, Le loup de Wall Street décrit les arcanes de la finance américaine. Une œuvre qui vous emporte dans un monde de duperie, qui frôle l’indécence, d’outrance, de perdition, voire de déchéance. Nous sommes tellement emportés par l’auteur dans son monde qu’on se croirait dans une fiction, d’où son adaptation d’ailleurs au cinéma.

Jordan Belfort est démesurément envoûté par son univers que nous intégrons à travers son récit.

Sur les traces de l’auteur

Nous savons que Jordan Belfort est actuellement un conférencier, ancien courtier, il a fait de la prison pour des malversations financières. Vous pouvez donc aisément imaginer la précision des détails fournis dans l’œuvre par l’auteur œuvre qu’il a commencé à rédiger depuis sa cellule de prison. Drogue, extravagance, sexe, argent, l’auteur nous confesse sur plus de 700 pages ses gloires et déboires ainsi que ceux de ses « collaborateurs ».

Vous retrouverez en cette œuvre, un déballage sans censure des actes et agissements des acteurs de Wall Street. L’auteur nous décrit sa descente aux enfers et le début de la fin.

Le business derrière le livre

Vous avez compris que ce livre a dû susciter de nombreuses réactions rien qu’à son annonce, Brad Pitt et Di Caprio se seraient même livrés une bataille pour acheter les droits avant sa sortie. Nous lecteurs, étant plus friands des anecdotes sur les virées, le sexe ou la drogue, l’auteur n’a pas trop insisté sur le jargon financier. Vous devez aussi savoir que l’auteur était un bon vendeur depuis son adolescence. Nous sommes ainsi en mesure d’imaginer qu’il a mis à profit ses talents dans la rédaction de ce livre.

Nous sommes tous curieux de savoir comment un businessman à succès a pu sombrer en si peu de temps. Rassurez-vous, Jordan ne s’est pas non plus privé de vous glisser quelques anecdotes croustillantes sur sa vie pleine d’excentricités.

Précisons que vous n’avez pas besoin d’être un expert de la Bourse, de lire au quotidien le journal Investir, pour comprendre les explications de Belfort.

Vendeur d’illusions

Nous l’avons dit, le succès de sa société de courtage était basé sur la duperie, une illusion entretenue savamment pendant près d’une décennie. L’ouvrage vous emporte également grâce à un récit enivrant, le génie de la vente nous vend du rêve, une immersion dans le milieu des magouilles. Le génie nous vend son histoire, son nom, il crée sa marque. Vous pouvez aujourd’hui le suivre à travers des conférences ou des interviews, citer des gens comme Gandhi pour donner « les clés de la réussite ».

Le talent de persuasion du trader est suffisant pour créer un mythe et nous en convaincre.

Une histoire incroyable

Vous vous en doutez, le livre décrit la réalité selon Jordan Belfort. Nous pouvons imaginer qu’il ne soit pas fidèle à la « vraie » réalité, dans un souci d’émerveiller le lecteur. À force d’anecdotes, vous pourrez vous faire un avis de Wall Street du point de vue de l’auteur. Jordan ne cherche pas d’excuses. Il se décrit comme un héros autodestructeur. Son aventure nous interpelle par rapport à nos aspirations et nos exubérances. Si vous devez douter de certains passages, ce sera sûrement ceux qui décrivent la consommation de cocaïne ou bien même les virées.

En effet, certaines de ces scènes ont des relents cinématographiques, faisant passer l’auteur pour un héros sans limites.