cannabis pousser chez soi

Faire pousser du cannabis chez soi : quels sont les risques ?

Vie pratique

Le cannabis est une drogue qui est utilisée pour soigner de nombreuses maladies. Cependant, en abuser peut créer de nombreux dommages. C’est la raison pour laquelle la vente et la culture de cette plante sont régies par des lois.

Toutefois, certaines personnes arrivent à cultiver cette plante chez eux, ce qui peut comporter de nombreux risques. Vous avez envie de savoir quels risques vous courez en cultivant du cannabis chez vous ? Je vous en parle.

Les risques pénaux que vous encourrez

Le cannabis est considéré comme un stupéfiant, sa vente et sa culture sont donc illégales. Cependant, de nombreuses personnes arrivent à contourner la justice en cultivant cette plante en intérieur. Il ne faudrait pas oublier que le cannabis dégage une forte odeur, ce qui pourrait alerter les voisins et attirer la police chez vous.

Une fois que votre forfait est découvert, vous risquez d’avoir de nombreux problèmes avec la justice. En plus d’être condamné à payer une forte amende qui selon le cas peut atteindre des millions d’euros, vous pouvez également être condamné à une peine de prison pouvant aller jusqu’à dix ans. De nombreuses personnes ont fini en prison parce qu’elles cultivaient du cannabis.

Des risques environnementaux et sanitaires

Cultiver du cannabis chez vous peut non seulement vous causer des problèmes avec la justice, mais cela peut aussi affecter votre cadre de vie et votre santé. En effet, si vous décidez de cultiver du cannabis à l’intérieur de la maison, il vous faudra avoir recours à un éclairage puissant et faire en sorte d’élever la température.

Or tout ceci représente les conditions idéales pour le développement des moisissures. Conséquence, votre bâtiment sera infesté de moisissures. Ces organismes vivants ont la capacité de se développer et de se propager très rapidement. À long terme, cela a pour effet de rendre votre maison impropre à l’habitation.

En plus de cela, ces moisissures peuvent provoquer chez les habitants de nombreux problèmes respiratoires et ces problèmes peuvent évoluer vers des maladies plus graves à l’instar de l’asthme, les mycotoxicoses, les pneumonies d’hypersensibilité. De plus, la culture du cannabis nécessite des pratiques de fertilisation au CO2 et certaines de ces pratiques peuvent conduire à l’empoisonnement.

Il ne faut pas non plus oublier que des incendies peuvent survenir suite à des défaillances électriques puisque la culture du cannabis nécessite excessivement de lumière.

Des risques de consommation involontaire

Cultiver du cannabis veut dire en avoir chez soi. Cela pourra donc susciter des envies fortes et vous risquer de devenir totalement dépendant. De même, si vous avez des enfants, ils peuvent consommer par inadvertance des résidus de la plante ou certaines parties de la plante même.

C’est pareil avec les animaux et cela peut s’avérer très dangereux pour la santé. En gros, vous avez toutes les raisons de ne pas cultiver du cannabis chez vous. La police et la loi ne sont pas vos seuls bourreaux, votre santé risque également d’en pâtir.